Architecture post-urgence – Prestations

Stitch Architecture trouve son origine dans la recherche de réponses face aux situations de post-urgence. Aujourd’hui, il existe peu de références permettant d’encadrer les actions en matière d’architecture et d’urbanisme pour la post-urgence.
Notre travail s’attache à proposer des pistes de réflexion et à les expérimenter aux côtés des pouvoirs publics dans une optique d’entraide vertueuse. Ceci exige de comprendre les différentes temporalités de l’urgence, pour savoir comment intervenir de manière pertinente en tant qu’architecte.
Selon la frise ci-dessous, l’expertise de Stitch Architecture se situe dans la phase “Après”, soit le processus de réparation.

Les trois temporalités d'une catastrophe

A quelle échelle pouvons-nous agir en situation de post-urgence ?

Dans le cas de situation de post-urgence, les actions à mener auront un impact sur trois temporalités différentes :

  • le temps présent : une projection allant du moment présent jusqu’à 6 mois, pour des actions à impact direct;
  • le temps court : une projection allant de 6 mois à 3 ans, généralement dans le cadre d’un mandat municipal et/ou régional. Ce sont des actions permettant d’aboutir à des projets de construction et de communication;
  • le temps long : une projection au-delà de 5 ans, dépassant le simple mandat municipal. Ces actions visent à faire évoluer le tissu urbain et le modèle socio-économique du territoire.

Ces trois temporalités sont à intégrer dans une stratégie globale et cohérente à l’échelle du territoire.

Nos services

À la différence de projets classiques, l’action dans un territoire en situation de post-urgence requiert une vision plus globale, tant par l’échelle géographique que temporelle. 
Bien que chaque situation soit particulière, nous proposons différentes prestations adaptées au fonctionnement de la commune et des services en place :

  • Accompagnement auprès de la municipalité : évolution PLU, analyse du tissu urbain post-urgence. L’un des enjeux majeurs est de se poser les bonnes questions pour en tirer des actions concrètes.
  • Mise en place d’un projet de ville de transition : la phase de réparation est souvent longue (plus de 5 ans), il convient donc de proposer un environnement urbain répondant aux usages particuliers des citoyens après la catastrophe.
  • Accompagnement pédagogique auprès des citoyens : le processus de résilience peut-être enclenché auprès de la population avec l’aide de services sociaux, de psychologues, mais aussi d’architectes et d’urbanistes. En effet, bien souvent, la catastrophe bouleverse l’image mentale du territoire. Il convient de se le réapproprier pour se projeter dans l’avenir.
  • Interventions sur l’espace public et les espaces vacants : les désastres altèrent les bâtiments et poussent à relocaliser certains services publics ou privés. Pour repenser le fonctionnement de la ville tout en conservant une dynamique et des lieux d’expression identifiés, il est possible d’investir l’espace public ou les bâtiments sains laissés vacants. Cette occupation temporaire active la zone visée et polarise une activité citoyenne, favorisant ainsi le processus de réappropriation de l’espace.
  • Projet urbain basé sur le diagnostic post-urgence : la catastrophe met en lumière des problématiques souvent antérieures au désastre en lui-même. La phase de post-urgence permet de se projeter vers un projet urbain intégrant ces problématiques en tentant de les résoudre.

Tarification

Nos devis sont réalisés sur une base tarifaire au temps passé.
Les tarifs journées exprimés sont indicatifs. En fonction de la complexité et des contraintes de l’accompagnement, cette base peut varier.

  • Accompagnement pédagogique auprès des citoyens : 400e / jour (hors taxes)
  • Programmation architecturale et urbaine : 450e / jour (hors taxes)
  • Accompagnement pour l’évolution du PLU : 450e / jour (hors taxes)
  • Prestation architecturale et urbaine (ville de transition, projet urbain) : 650e / jour (hors taxes)

Vous souhaitez un devis ? N’hésitez pas à nous contacter !

Notre engagement sur les situations de post urgence

Retour en haut